FINANCEMENT DE LA VACCINATION PAR LE GOUVERNEMENT

Pendant la période 2006-2011, le Revenu National Brut (RNB) en Ethiopie a augmenté de 190 à 400 dollars par habitant. Selon la Base de Données, Joint Reporting Form de l’OMS/ l’UNICEF, les dépenses gouvernementales étaient déclarées pour 2009 et 2010. En 2009 l’Ethiopie  dépensé 16 millions de dollars (6 dollars par enfant) sur son programme de vaccination de routine. Cet investissement a augmenté à 26 millions de dollars (17 dollars par enfant) en 2010, contribuant à 51% du coût total du programme PEV.

Rapport des dépenses du gouvernement de l'Éthiopie sur la vaccination de routine, 2006-13

LÉGISLATION SUR LA VACCINATION

Extraits de la Constitution éthiopienne:

‐ Chapitre III, Article 41 (Les droits Economiques, Sociaux et Culturels) de la Constitution éthiopienne déclare:

«L'Etat a l'obligation d'allouer des ressources croissantes pour fournir à la santé publique, l'éducation et autres services sociaux».

‐ Chapitre V, Article 51 (Pouvoirs et fonctions du gouvernement fédéral) déclare: «Il doit établir et mettre en œuvre des normes et des critères nationaux de politique de base pour la santé publique …».

‐ Chapitre X, Article 90 (objectifs sociaux) déclare: «Dans la mesure où les ressources du pays le permettent, les politiques doivent viser à fournir tous les Ethiopiens accès à la santé publique et a l'éducation, l'eau propre, le logement, la nourriture et la sécurité sociale».

‐ Livre VIII, Chapitre VI, Article 831 (Contrôle des substances toxiques et des médicaments) établit le droit du gouvernement à contrôler les substances toxiques et les drogues.

En 2010, le Parlement éthiopien a approuvé «Proclamation des assurances sociales de santé No.690 /2010.”

Proclamation No. 690/2010 garantit une couverture universelle des soins de santé à tous les citoyens. La loi reconnaît l'interfinancement comme un mécanisme de financement durable des soins de santé. Il identifie également quatre sources de financement. Les bénéficiaires sont définis. L'ensemble des services de santé couverts est laissé au gouvernement de définir et de réglementer.

Les vaccins sont placés sous la réglementation gouvernementale par la “Proclamation sur l’Administration de la Nourriture, Médecine et Sante  No. 661/2009”.