FINANCEMENT DE LA VACCINATION PAR LE GOUVERNEMENT

Pendant la période 2006-2011, le Revenu National Brut (RNB) de la République du Congo a augmenté de 1220 à 2270 dollars par habitant, rendant le pays éligible à «être diplômé» des subventions GAVI. En revanche, selon la Base de Données, Joint Reporting Form de l’OMS/ l’UNICEF, les dépenses gouvernementales sur la vaccination de routine fluctuaient de 149,387 (aux alentours de 1 dollar par enfant) en 2010 a 768.239 (aux alentours de 6 dollars par enfant) en 2011. Pour la période 2006-2009, les dépenses gouvernementales de routine sur la vaccination étaient en moyenne 500.000 dollars, soit 8 dollars par enfant. En 2010, 34% des dépenses du PEV provenaient de la part du gouvernement. Cette contribution a diminué à 30% en 2011 comme le total des dépenses est passe à 2,1 million de dollars.

Rapport des dépenses du gouvernement du Congo sur la vaccination de routine, 2006-13 révisé 09/2014

LÉGISLATION SUR LA VACCINATION

Titre I, Art. 34 de la Constitution (1992) stipule: «L’Etat est le garant de la santé publique. Tout citoyen a le droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux et les services sociaux nécessaires. Le droit de créer des établissements privés sociaux et de santé est garanti. Les institutions sociales et de la santé sont soumis à l’approbation de l’Etat régi par le droit.»
Un projet de loi sur la vaccination est encours d’élaboration en République du Congo et sera bientôt partage avec les ministères concernes ainsi que d’autres parties prenantes pour récolter leurs contributions.

 

Mettant en vedette les progrès réalisés par le Republique Du Congo en 2013 

Faites un clic droit pour voir l'image en taille réelle dans un nouvel onglet