FINANCEMENT DE LA VACCINATION PAR LE GOUVERNEMENT

Pendant la période 2006-2011, le Revenu National Brut (RNB) en Sierra Leone a augmenté de 250 à 340 dollars par habitant. Selon la Base de Données, Joint Reporting Form de l’OMS/ l’UNICEF, Sierra Leone a seulement déclaré les dépenses du gouvernement sur ​​la vaccination de routine pour 2007, 2008 et 2011. En 2007, les dépenses déclarées étaient de zéro, indiquant que soit le gouvernement n'a pas contribué de fonds pour la vaccination de routine ou qu'aucune donnée n'était disponible pour le rapport. En raison de la disponibilité limitée des données, il est difficile d'observer une tendance dans les dépenses du gouvernement sur ​​la vaccination de routine. Un montant 7837 dollars a été signalé comme une dépense gouvernementale pour 2011. Malheureusement, la valeur est contestable, car elle est nettement inférieure à ce qui a été déclare la dernière fois en 2008.


LÉGISLATION SUR LA VACCINATION

Sections 21 et 22, Article 9 de la Constitution du Royaume du Bhoutan déclare que: «l'État doit fournir un accès gratuit aux services de la santé publique dans les médicaments modernes et traditionnels» et «l'État s'efforce d'assurer la sécurité en cas de maladie et d'invalidité ou de l'absence de moyens de subsistance suffisants pour des raisons indépendantes de la volonté ».

En 1997, Bhoutan a mis en place un Fonds d'affectation spécial a la Sante Health Trust Fund, pour assurer un approvisionnement continu et en temps opportun des vaccins et des médicaments essentiels, et pour éliminer les incertitudes de financement des composantes essentielles des services de santé. Il est actuellement capitalisé à environ $ 25 millions. Les recettes sont utilisées pour financer les vaccins, l'équipement vaccinal et des médicaments essentiels.

Mettant en vedette les progrès réalisés par le Sierra Leone en 2013 

Faites un clic droit pour voir l'image en taille réelle dans un nouvel onglet