FINANCEMENT DE LA VACCINATION PAR LE GOUVERNEMENT

Pendant la période 2006-2011, le Revenu National Brut (RNB) au Sri Lanka a augmenté de 1350 à 2580 dollars par habitant, rendant ce pays un de ceux qui bientôt ne seront plus éligibles au soutien de GAVI. Selon la Base de Données, Joint Reporting Form de l’OMS/ l’UNICEF, les dépenses gouvernementales sont en moyenne 23 dollars par enfant. Les dépenses entre 2008 et 2011 n'ont pas été rapportées, ce qui rend difficile de vraiment observer l'évolution des dépenses publiques sur la vaccination de routine. En 2009 les dépenses ont diminué de 5,7 millions de dollars en comparaison avec les dépenses signalées pour 2007. Mais l'année suivante, le Sri Lanka a déclaré avoir dépensé 12,4 millions de dollars sur la vaccination de routine, ce qui représente une augmentation de 8,4 millions de dollars par rapport a ce qui était alloué l'année précédente. Les dépenses publiques ont augmenté depuis leur déclin en 2009.

Rapport des dépenses du gouvernement du Sri Lanka sur la vaccination de routine, 2006-13 révisé 09/2014

LÉGISLATION SUR LA VACCINATION

Les lois relatives à la vaccination obligatoire (contre la variole), dénommés ordonnances de vaccination, remontent à 1886.

La santé est considérée comme un droit devant être fourni par les conseils provinciaux (Loi sur les Conseils Provinciaux, 1989).

Mettant en vedette les progrès réalisés par le Sri Lanka en 2013 

Faites un clic droit pour voir l'image en taille réelle dans un nouvel onglet