FINANCEMENT DE LA VACCINATION PAR LE GOUVERNEMENT

Pendant la période 2006-2011, le Revenu National Brut (RNB) au Cambodge a augmenté de 700 à 1260 dollars par habitant. Selon la Base de Données, Joint Reporting Form de l’OMS/ l’UNICEF, les dépenses gouvernementales sur la vaccination de routine ont augmenté entre 2006 et 2009 et ont diminué en 2010. En moyenne, le gouvernement vietnamien a dépensé 6 dollars par enfant sur la vaccination de routine. En 2011, le gouvernement a dépensé 10,6 millions de dollars sur la vaccination de routine, une augmentation de 4 millions de dollars de dépenses déclarées pour l'année 2006. Bien que les dépenses gouvernementales aient augmenté, les contributions sur le budget total sont passées de 39% en 2010 à 33% en 2011.

LÉGISLATION SUR LA VACCINATION

La Constitution vietnamienne, Chapitre III, Article 39 déclare: «L'Etat doit investir, développer et exercer sa gestion unifiée sur les activités de soins de santé pour le peuple. Il doit mobiliser et organiser toutes les forces sociales pour construire et développer la médecine vietnamienne, en particulier la médecine préventive; combiner la prévention des maladies avec un traitement médical, développer et combiner la médecine moderne et traditionnelle et les pratiques pharmaceutiques; combiner le développement des soins de santé de l'Etat avec la médecine traditionnelle, offrir l’assurance maladie; et créer les conditions pour l'accès des citoyens à des soins médicaux».

La Constitution, Chapitre V, article 61, paragraphes 1-3 déclarent en outre: «Les citoyens ont le droit aux soins de santé. L'État doit concevoir des systèmes pour les frais d'hospitalisation et d'exonération et de réduction des frais d'hospitalisation. Les citoyens ont l'obligation de se conformer à tous les règlements sur le contrôle des maladies et de l'hygiène publique».

Mettant en vedette les progrès réalisés par le Vietnam en 2013 

Faites un clic droit pour voir l'image en taille réelle dans un nouvel onglet