La Mongolie est en quête de la durabilité financière pour ses services de vaccination par le biais du suivi des dépenses. Le programme de financement durable de la vaccination (SIF) de Sabin a été lancé en Mongolie en juin 2012.

Structure du programme de vaccination

Le programme national de vaccination (NIP) de Mongolie est géré par le ministère de la Santé (MS).

Progrès réalisés en Mongolie à ce jour

Dépenses du gouvernement pour la vaccination

Législation pour la durabilité

Mécanisme de financement de la vaccination

Suivi des dépenses

Éléments d’entrée du programme SIF

Dépenses du gouvernement pour la vaccination

Entre 2006 et 2014, le revenu national brut de la Mongolie est monté de 1 120 USD à 4 320 USD par personne, soit une augmentation de 286 %. D’après le formulaire de rapport commun (FRC) de l’OMS/UNICEF, le gouvernement de la Mongolie a dépensé moins d’un dollar US en vaccination de routine par enfant survivant en 2006. Le gouvernement a signalé le même montant pour cette dépense en 2014. La part des dépenses totales de vaccination de routine prise en charge par le gouvernement a chuté de 29 % à 0 % pendant cette période. Depuis 2010, la Mongolie fournit des informations irrégulières concernant les indicateurs financiers du FRC. Les données semblent indiquer que la Mongolie ne fait pas de progrès vers son objectif, qui consiste pour le pays à prendre en main son propre programme de vaccination. Parmi les pays bénéficiant du SIF, la Mongolie est en vingtième-et-unième position pour ce qui est des dépenses de vaccination de routine par enfant survivant en 2014.

Le rapport financier du FRC pour la Mongolie entre 2006 et 2014.

Législation pour la durabilité

La constitution de Mongolie (1992) garantit certains droits et certaines libertés, dont « le droit à la protection de la santé et aux soins de santé. La procédure et les conditions de l’assistance médicale gratuite seront définis par la loi. » En Mongolie, la législation doit déterminer de temps à autre quels services médicaux sont gratuits et qui doivent en être bénéficiaires.

Le gouvernement mongol a promulgué la loi sur la vaccination en avril 2000. Cette loi régit les activités pour la « protection et l’immunisation de la population mongole contre les maladies infectieuses. » Un fonds de vaccination a été créé en vertu de cette loi pour mobiliser et gérer les fonds de vaccination provenant de diverses sources. La loi sur la vaccination a été modifiée en 2010.

Mécanisme de financement de la vaccination

La résolution gouvernementale 67, qui a été adoptée en mars 2001, approuvait les réglementations ayant mis en place le fonds de vaccination et son fonctionnement. Le fonds a été créé sous la forme d’une entité juridique indépendante dirigée par son propre conseil. Le fonds de vaccination gère l’aspect financier des vaccins non routiniers et des vaccins d’urgence. Il organise par ailleurs le transport des vaccins routiniers et non routiniers vers les centres locaux.

Suivi des dépenses

En mai et en novembre 2014, l’administration fiscale et le département national des maladies transmissibles (NCCD) de Mongolie ont visité deux aïmags (provinces), à savoir Hovd et Humnogobi, afin d’informer les autorités du suivi des ressources. En mai et en septembre 2015, le NCCD a informé les autorités de deux autres aïmags, à savoir Huvsgul et Hentii.

Éléments d’entrée du programme SIF

  • Septembre 2015 : des représentants du Parlement et du MS, du ministère des Finances, du GTCV, de l’institut pour la santé publique et de l’administration fiscale rendent visite à l’aïmag de Hentii dans le cadre d’une séance d’information sponsorisée par Sabin.
  • Mai 2015 : des représentants du Parlement et de l’administration fiscale, du département des finances et du département de la santé rendent visite aux autorités de l’aïmag de Huvsgul dans le cadre d’une séance d’information sponsorisée par Sabin.
  • Novembre 2014 : des représentants du NCCD et de l’administration fiscale rendent visite à l’aïmag de Humnogobi lors d’une séance d’information sponsorisée par Sabin.
  • Octobre 2014 : des intervenants mongols s’unissent à des délégués de l’Ouganda et du Vietnam dans le cadre d’un atelier d’échange entre pairs sponsorisé par Sabin.
  • Juillet 2014 : des intervenants mongols s’unissent à des délégués du Népal, du Sri Lanka, du Cambodge, d’Indonésie et du Vietnam dans le cadre d’un atelier d’évaluation entre pairs sponsorisé par Sabin.
  • Mai 2014 : des représentants du NCCD et de l’administration fiscale rendent visite à l’aïmag de Hovd lors d’une séance d’information sponsorisée par Sabin.
  • Novembre 2013 : des intervenants mongols s’unissent à des délégués d’Indonésie dans le cadre d’un atelier d’échange entre pairs sponsorisé par Sabin.
  • Août 2013 : des intervenants mongols assistent à un colloque sponsorisé par Sabin.
  • Janvier 2013 : le point focal de programme organise une séance d’information parlementaire.
  • Juin 2012 : le point focal de programme et le directeur de programme présentent le programme SIF au gouvernement de Mongolie.