Le Népal est en quête de la durabilité financière pour ses services de vaccination par la voie législative et par le biais du suivi des dépenses et de nouveaux mécanismes de financement. Le programme de financement durable de la vaccination (SIF) de Sabin a été lancé au Népal en décembre 2008.

Programme national de vaccination

Le programme national de vaccination (NIP) du Népal est géré par la division de la santé des enfants (CHD) du département des services de santé (DOHS) du ministère de la Santé et de la Population (MSP).

Progrès réalisés au Népal à ce jour

Législation pour la durabilité

Dépenses du gouvernement pour la vaccination

Mécanisme de financement de la vaccination

Suivi des dépenses

Éléments d’entrée du programme SIF

Dépenses du gouvernement pour la vaccination

Entre 2006 et 2014, le revenu national brut du Népal est monté de 350 USD à 730 USD par personne, soit plus du double. D’après le formulaire de rapport commun (FRC) de l’OMS/UNICEF, le gouvernement népalais a dépensé 12 USD en vaccination de routine par enfant survivant en 2006. En 2014, ce chiffre était tombé à 4 USD, soit une diminution de 67 %. En outre, la part des dépenses totales de vaccination de routine prise en charge par le gouvernement a chuté de 63 % à 22 % pendant cette période. Depuis 2010, le Népal fournit des informations irrégulières concernant les indicateurs financiers du FRC. Les données semblent indiquer que le Népal ne fait pas de progrès vers son objectif, qui consiste pour le pays à prendre en main son propre programme de vaccination. Parmi les pays bénéficiant du SIF, le Népal est en dix-septième position pour ce qui est des dépenses de vaccination de routine par enfant survivant en 2014.

Le rapport financier du FRC pour le Népal entre 2006 et 2014.

Législation pour la durabilité

La constitution du Népal, qui a été promulguée le 20 septembre 2015, stipule dans son article 51(h)(5) que « l’État doit progressivement augmenter l’investissement nécessaire dans le secteur de la santé publique pour que ces citoyens soient en bonne santé » et, dans l’article 51(h)(8), que « l’État doit progressivement augmenter l’investissement dans le secteur des soins de santé et améliorer ses services en réglementant et en gérant les investissements du secteur privé en la matière ».

En 2010, les membres du Parlement ont signé la déclaration de Katmandou, qui demande la promulgation de lois sur la vaccination. Entre 2011 et 2014, le gouvernement et le Parlement népalais ont préparé le projet de loi sur la vaccination. En janvier 2015, le projet final a été soumis au vote du Parlement. Au moins de septembre suivant, les membres du Parlement ont apporté douze modifications au projet de loi et l’ont de nouveau soumis au processus parlementaire.

Mécanisme de financement de la vaccination

Un fonds public de vaccination, à savoir le fonds national de vaccination (NIF), et un fonds public-privé de vaccination, à savoir le fonds de soutien durable à la vaccination (SISF), sont en cours de développement. Le SISF est actuellement financé par les membres de Rotary et par des intervenants népalais du secteur privé.

Suivi des dépenses

En juin 2015, l’équipe du NIP a distribué des directives de suivi des dépenses aux autorités de vaccination des districts. En septembre, les autorités des districts ont présenté les données budgétaires à l’équipe du NIP.

Éléments d’entrée du programme SIF

  • Septembre 2015 : le point focal de programme est invité à s’exprimer lors d’une émission radio en direct.
  • Septembre 2015 : le point focal de programme organise un atelier législatif.
  • Septembre 2015 : le point focal de programme organise une séance d’information pour les médias.
  • Juin 2015 : le point focal de programme et la CHD organisent ensemble un atelier sous-national de suivi des ressources.
  • Juin 2015 : le point focal de programme et Radio Nepal organisent ensemble une séance d’information pour les médias.
  • Avril 2015 : le point focal de programme et le MSP organisent ensemble une séance d’information pour les membres du parlement.
  • Décembre 2014 : le point focal de programme, le MSP et l’OMS organisent ensemble une séance d’information pour les membres du parlement.
  • Octobre 2014 : le point focal de programme et Rotary informent le président du Népal.
  • Septembre 2014 : le point focal de programme organise un atelier législatif.
  • Juillet 2014 : des intervenants népalais s’unissent à des délégués du Sri Lanka, du Cambodge, de Mongolie, du Vietnam et d’Indonésie dans le cadre d’un atelier d’évaluation entre pairs sponsorisé par Sabin.
  • Juin 2014 : le point focal de programme organise deux ateliers législatifs.
  • Mai 2014 : le point focal de programme organise une séance d’information nationale.
  • Février 2014 : le point focal de programme organise une séance d’information pour les médias.
  • Août 2013 : des intervenants népalais assistent à un colloque sponsorisé par Sabin.
  • Mai 2013 : le point focal de programme organise une séance d’information nationale.
  • Mai 2013 : le point focal de programme organise une séance d’information nationale.
  • Mars 2013 : le point focal de programme organise un atelier sur le financement.
  • Janvier 2013 : le point focal de programme organise un atelier sur le financement et la législation.
  • Octobre 2012 : des intervenants népalais s’unissent à des délégués du Cambodge dans le cadre d’un atelier d’échange entre pairs.
  • Mai 2012 : le point focal de programme, l’UNICEF et le gouvernement népalais organisent ensemble deux séances d’information sous-nationales.
  • Mars 2012 : le point focal de programme, l’UNICEF et la CHD organisent ensemble une séance d’information pour législative.
  • Mars 2012 : des intervenants népalais s’unissent à des délégués du Sri Lanka et du Cambodge dans le cadre d’un atelier d’échange entre pairs sponsorisé par Sabin.
  • Mars 2011 : des intervenants népalais assistent à un colloque sponsorisé par Sabin.
  • Septembre 2009 à janvier 2010 : le point focal de programme organise trois séances d’information parlementaires.
  • Décembre 2008 : le point focal de programme et le directeur de programme présentent le programme SIF au gouvernement népalais.